3615, Ou en est la Chine?

I am hosting a weekly talkshow titled 3615, thirty minutes (in French) to discuss the changes in our society. Here is this week’s episode, also available as an iTunes podcast.

Ecouter l’émission:

| Télécharger

Aussi loin que je m’en rappelle, on parle de la Chine comme du monstre qui va bientôt tout écraser sur son passage. Entre fascination et craintes, entre clichés et simplifications, ou en est vraiment la Chine? L’économie est en plein boom, mais le modèle va-t-il tenir? La culture chinoise revient-elle au premier plan? Quelles répercussions sur les équilibres géopolitiques? En finançant la croissance Chinoise, l’ouest a-t-il créé un monstre?

INVITÉS
Marc Laperrouza, Chargé de cours à HEC Lausanne et à l’EPFL, spécialiste de l’innovation et de la technologie en Chine
Basile Zimmermann, professeur en études chinoises et directeur de l’Institut Confucius à l’Université de Genève, spécialiste de sociologie des techniques
Sylvain Paillard, ingénieur EPFL, spécialisé dans l’intelligence artificielle, associé chez Boxalino AG et qui a passé plusieurs années en Chine pour le compte de sa société.

Et pour m’aider à conduire l’interview j’accueille l’inénarrable Stefan Clop.

LIENS MENTIONNÉS EN INTRO
The net worth of the 70 richest delegates in China’s National People’s Congress rose to $89.8 billion in 2011
Huawei présente son nouveau smartphone
• Shang Xia, a Chinese fashion brand under the Hermes Group, is to launch its first overseasboutique in Paris
China became the world’s top patent filer in 2011, surpassing the United States and Japan as it steps up innovation to improve its intellectual property rights track record

3615, Wikileaks et la société de la “transparence”

I am hosting a weekly talkshow titled 3615, thirty minutes (in French) to discuss the changes in our society. Here is this week’s episode, also available as an iTunes podcast.

Ecouter l’émission:

| Télécharger

Wikileaks revient en première page de nos journaux. Mais quelle est la vision – le modèle de société – que le site de Julian Assange nous propose? La transparence au niveau des gouvernements est-elle souhaitable? Existe-t-il un impact sur nos vies privées??

Invités
Michael Parmly, Ancien chef de mission des Etats unis à Cuba, dont le nom apparaît dans les cables publiés il y a un an par Wikileaks.
Jean-Marc Manach, Journaliste, formateur en journalisme (d’investigation) sur l’internet, datajournalisme, et sécurité informatique

A mes côtés pour conduire cette interview, j’ai le plaisir d’accueillir Stefan Clop.

3615, Retour sur la conférence Lift12

I am hosting a weekly talkshow titled 3615, thirty minutes (in French) to discuss the changes in our society. Here is this week’s episode, also available as an iTunes podcast.

Ecouter l’émission:

| Télécharger

Lift12 c’était la semaine dernière. 1100 inscrits, 60 présentations, des thèmes comme le mobile, le luxe, les jeux vidéo, le futur de finance, ou les hackers de l’extrême.

Quelles idées ont été retenues par les participants? Que reste-t-il de la conférence?

INVITES
Mariam Mahdavi , consultante indépendante et membre de l’équipe Lift
Giorgio Pauletto, conseiller en technologie et prospective à l’Etat de Genève
Gabriel Mangano, consultant en management du sport et bénévole à Lift12.

3615, Et si le luxe c’était la déconnection

I am hosting a weekly talkshow titled 3615, thirty minutes (in French) to discuss the changes in our society. Here is this week’s episode, also available as an iTunes podcast.

Ecouter l’émission:

| Télécharger

Aujourd’hui je reçois Thierry Crouzet pour parler de silence, de calme, et de déconnection.

La déconnection est dans l’air du temps, on en parle depuis un moment, et maintenant on voit quelques signes tangibles:
• Volkswagen désactive sa messagerie blackberry après les heures de travail.
• Le Alamo Draft House, cinéma qui met dehors sans ménagement les clients qui envoient des SMS pendant les films.
• Telia, l’opérateur télécom Suédois, qui offre des zones sans internet ou l’on est sûr de ne pas avoir de connection.

Et puis il y a Thierry Crouzet – auteur “expert de rien” comme il se définit lui même – qui a tenté l’expérience de se débrancher 6 mois, expérience qu’il relate dans son dernier livre intitulé “J’ai débranché”.

Le burnout technologique est-il la punition des internautes narcissiques? La déconnection est-elle un passage obligé pour tous? Peut-on créer des technologies respectueuses du rythme humain? Quels garde fous mettre en place pour se protéger? Le burnout technologique est-il un problème de société?

Pour mener cette interview, j’ai le plaisir d’accueillir à mes côtés Emily Turrettini et Stefan Clop qui seront mes complices du jour.

INVITÉS
Thierry Crouzet, auteur de “J’ai débranché” et blogueur
Emily Turrettini, blogueuse et auteur.
Stefan Clop, passionné par les technologies online et ses applications pratiques depuis le début des années 90 où il est connecté au monde avec son code Compuserve. En Mars 93 il découvre le magazine Wired avec sa première édition et il se prend le choc de la révolution numérique en pleine figure. Le web est encore un “concept” et le premier browser vient tout juste d’être créé. Il lit des choses qu’il ne comprend pas encore. En 1994 il peut enfin se connecter à internet grâce à ping.ch. Depuis il est toujours resté proche de la technologie et assiste à ses évolutions et à son impact de l’intérieur de l’entreprise ou il travaille.

3615, Quel est le contraire d’utopie?

I am hosting a weekly talkshow titled 3615, thirty minutes (in French) to discuss the changes in our society. Here is this week’s episode, also available as an iTunes podcast.

Ecouter l’émission:

| Télécharger

Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Bernard Barut, entrepreneur et vétéran des nouvelles technologies devenu peintre, personnage atypique qui porte un regard pessimiste sur notre société du 21ème siècle.

Tour à tour directeur artistique en agence de communication, chef d’entreprise, directeur marketing d’un réseau de 80 copy shop, pionnier du multimedia et du web, employé dans un grand groupe de presse, et administrateur de société, Bernard Barut a également composé un opéra et joué du piano seul sur une barge sur le lac léman. Depuis trois ans, il s’est mis à l’écart du business, et ne garde que deux activités principales: l’enseignement et la peinture.

Avec lui, nous parlons du futur de notre société, des défis posés par les nouvelles technologies, de surveillance, de perte de repères, de la vision plutôt pessimiste qu’a Bernard Barut sur notre 21ème siècle, et que nous allons essayer d’analyser et de mieux comprendre en compagnie d’Emily Turrettini et de Stefan Clop.


INVITÉS
Bernard Barut, peintre et enseignant au SAWI.
Peintures chez Saatchi
Profil Facebook
Nouvelle: Nuremberg 2045
La voie d’Edgar Morin – pour l’avenir de l’humanité
Swiss artist Brenar warns of intolerance of dissent

Emily Turrettini, blogueuse et auteur, netsurf.ch

Stefan Clop, passionné par les technologies online et ses applications pratiques depuis le début des années 90 où il est connecté au monde avec son code Compuserve. En Mars 93 il découvre le magazine Wired avec sa première édition et il se prend le choc de la révolution numérique en pleine figure. Le web est encore un “concept” et le premier browser vient tout juste d’être créé. Il lit des choses qu’il ne comprend pas encore. En 1994 il peut enfin se connecter à internet grâce à ping.ch. Depuis il est toujours resté proche de la technologie et assiste à ses évolutions et à son impact de l’intérieur de l’entreprise ou il travaille.